La Grande Peste [Event]
NouveauRépondre


La Grande Peste [Event] ─ Lun 11 Sep - 20:36
avatar


La grande peste


Synopsis

Peuple d’Eurate,

Alors que nous venons de subir les affres de la guerre, nous voilà déjà envahis par un nouvel ennemi. Celui-ci est bien plus cruel et sournois que tous ceux que nous avons rencontré jusqu’alors. Bien qu’invisible, il est capable d’anéantir des familles, des villages et des villes entières… Nous sommes sur le point de vivre des heures sombres, car la peste frappe à présent l’Empire.
Des malades à la peau pâle, fiévreux et délirants meurent chaque jour dans leur lit, jusque dans les rues. La maladie frappe sans distinction hommes ou femmes, vieillards ou enfants, riches ou pauvres.
Des familles sont cruellement endeuillées, parfois entièrement fauchées. Des foules se pressent à présent autour des temples, suppliant le clergé de sauver un parent malade, un enfant, un époux agonisant...

On ignore d'où provient ce terrible mal. Peut-être est-il dû à l'afflux de réfugiés Durdiniens, dont beaucoup vivent dans des conditions précaires ? Mais il a aussi bien pu être apporté par les marchands en provenance de Tassilie ? Une autre hypothèse, assez populaire, accuse les hérétiques de Feynes d'avoir contaminé les récoltes.

Tout ce que l'on sait, c'est que la peste sévit avec virulence en Eurate, tuant presque un malade sur deux.
Les victimes sont d'abord sujettes à des crampes, puis à de violentes fièvres. Viennent alors les délires, les hallucinations. Bien vite, ils se retrouvent alités, et dans environ un cas sur deux ils décèdent dans les cinq jours. La maladie touche les individus sans distinction d'âge, de sexe ou de statut. On ignore le mode exact de propagation. On en ignore les causes véritables, et on ignore même comment la traiter !




Déroulement

Il vous est demandé de faire mention de la peste dans vos rp. Elle peut intervenir comme un cheveu sur la soupe dans votre rp actuel, mais vous pouvez aussi la réserver pour les suivants. Elle n'est pas obligée d'avoir un gros impact sur votre histoire, mais ceux qui jouent l'épidémie seront favorisés.

Vous n'êtes pas obligés d'être contaminés directement mais vous le pouvez, la peste n'étant pas systématiquement mortelle. Les plus joueurs pourront tester leur chance aux dés tout en sachant que tous les 15 jours vos Administrateur sadiques tirerons au dès afin de savoir si un membre de votre famille ou un proche est atteint et s'il meurt... Tout le monde peut donc perdre l'un de ses Pnj si précieux. Voir mourir un frère, un enfant ou une épouse… La maladie peut toucher n’importe qui.

Vous pouvez, à votre échelle, essayer d'avoir un impact sur le travail d'endiguement de l'épidémie. Cela aura des retombées positives sur votre réputation, votre talent, ou limitera les conséquences négatives sur vos domaines.

Notez pour vos RP que la propagation de la maladie se fait de manière progressive et insidieuse: les rues ne se retrouveront pas jonchées de cadavres du jour au lendemain !



Les règles

L'épidémie n'a pour le moment pas de durée limitée, sa durée et sa fin dépendront entre autres de la participation des joueurs et des jeux de chacun.

Pour cet Event, il n’y aura pas de sujet attitré dans lequel le Chroniqueur posterai à chaque tour. C’est à vous d’ouvrir des RP (de préférence à plusieurs) en notant  [Event Épidémie] et en envoyant un MP contenant le lien du RP au Chroniqueur Impérial afin que nous puissions le lire. N’attendez pas que le Chroniqueur réponde au rp car il ne le fera que selon son bon vouloir. C’est bien à vous de faire votre RP, et pas à lui de vous faire avancer. Une fois le RP terminé, vous pourrez alors prévenir le Chroniqueur qui validera vos actions et, le cas échéant, vous dira les résultats obtenus (bénéfiques ou non vis à vis de l’Event).

Si vous avez des questions avant, pendant ou après avoir fait vos RP, vous pouvez bien sûr les poser au Chroniqueur Impérial en notant  [Question Event] dans le titre. Nous vous répondrons alors aussi tôt que possible.




Sommaire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Re: La Grande Peste [Event] ─ Dim 24 Sep - 19:16
avatar
La grande maladie - I

Synopsis

Peuple d’Eurate,

Cela fait à présent plusieurs semaines que les premiers morts de la maladie ont commencé à être relevés. Si les premiers touchés étaient majoritairement les plus faibles physiquement, cette règle ne peut à présent plus s’appliquer et déjà plusieurs nobles et anciennes familles se retrouvent au bord de l’extinction alors que leurs héritiers sont emportés.

Réagissant avec rapidité, l’Impératrice Anémone de la Croix des Espines à prestement envoyé des missives pour réunir le conseil impérial. Malheureusement la peste frappe tout le monde sans distinction, et les grands seigneurs ont déjà fort à faire dans leurs propres domaines.

Dans l’attente de directives officielles qui n’arrivent toujours pas, il semblerait que la plupart des seigneurs soient désemparés. Hélas le fléau progresse et déjà la situation commence à devenir de plus en plus inquiétante dans la grande majorité de l’Empire.

Face à cette situation critique, le Comte Alexandre de Terresang a pris la décision de fermer complètement ses frontières, annulant par la même occasion l’anniversaire de ses enfants qui devait réunir de nombreux nobles de tout l’empire. A présent, des fortifications se dressent autour des villages du comté et les habitants sont complètement enfermés chez eux, exclus du reste du monde et ravitaillés par les soldats.

A l’autre bout de l’Empire, c’est dans l’archipel de Uzé que le Baron Audace Haute-Lune a organisé la mise en quarantaine de tout navire en approche, le retour chez eux de tous les citoyens impériaux ainsi que la construction de camps d’isolement destinés à accueillir les malades en provenance de l’Empire.

Des mesures plus tardives ont également été prises par le Duc Courage de Néra qui, à son tour, a fermé les frontières du comté de Néra à toutes personnes externes ne bénéficiant pas de laisser-passer lié à sa fonction. L’aménagement des temples en dispensaires a aussi été décidé pour améliorer l’accès aux soins pour les plus nécessiteux.

Quarantaines, fermetures ou régulations des frontières, exclusion des malades, crémations rapides des morts… Partout dans l’empire des décisions semblables sont prises. Pourtant, comme un fléau ignorant l’armure, la maladie se propage. Malgré toutes ces dispositions les grandes villes et les capitales sont à présent elles aussi touchées, même Evalon compte son lot de malades et de morts, tous retranchés dans des quartiers spécifique. Malgré les soins apportés aucun remède efficace n’a encore été trouvé, ou du moins communiqué. Et dans les villes les plus touchées le malades encombrent déjà les rues, cherchant à tout prix des soins ou une réponse à leurs question.

Et de réponse, beaucoup la trouvent dans la foi du Trimurti. Nombreux sont les appels envoyés aux clercs pour offrir des soins à la population, nombreux sont les seigneurs qui ont envoyé un pigeon, un courrier ou un émissaire à Nacre afin de requérir de l’aide et des soins grâce au savoir des clercs. Mais Nacre est débordée. Déjà de nombreux clercs ont été envoyés aux quatre coins d’Eurate pour dispenser des soins, de l’aide ou simplement dispenser les rites funéraires aux défunts de la maladie. Et à situation exceptionnelle, mesures d’exception : Même les apprentis ont été mis à contribution, alors que certains monastère ont mis fin à leur temps de réclusion pour prêter main forte aux dispensaires. Cela sera-t-il suffisant ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Evolution de l’Event

La maladie se propage avec de plus en plus de virulence, et aucun domaine n’est épargné. Toutes les villes sont touchées, même celles qui ont fermé leurs portes.
Les premiers malades meurent tous.
Les villes qui ont été mises en quarantaine ont maintenant de nombreux malades qui encombrent les rues et les dispensaires.
Des clercs sont envoyés partout en petit nombre pour tenter d’apporter des soins, mais on ne sait pas encore si ces soins sont efficaces.

De plus, un premier tirage au sort a été fait, avec un site externe car nos dés ne conviennent pas. Les personnages suivants voient au moins une personne de leur entourage touchés par la peste. Ces PNJ ne sont pas forcément des proches, mais doivent être connus des PJ cités. De plus pour l’instant ils tombent seulement malade, leur survie dépendra de votre avancée dans l’Event et d’un autre tirage au sorte.
Un autre tirage sera fait plus tard, et cette fois vos proches pourraient être touchés. Ce ne seront pas forcément les mêmes qui seront tirés au sort, donc si votre perso n’apparaît pas cette fois il peut l’être à la prochaine.



Les PJ tirés au sort:
 

Bonne continuation pour l’Event.
Maladivement,
Le Staff



La grande maladie - II

Synopsis

L'épidémie n'épargne personne et nombreux sont ceux qui se sont vu forcé de regarder la maladie, et parfois même la mort, en face. Qu'ils soient amis ou famille, proches ou simples connaissances, et parfois de simples anonymes régulièrement croisés durant leur quotidiens, les victimes de la peste ne manquent pas. Ainsi la mercenaire Joanna, l'insaisissable Garett, la métisse Mei, le diplomate Cristobàl et le marchand Jeremiah doivent faire face à la maladie d'un membre de leur entourage. Les hautes sphères de la société ne sont pas épargnés par la maladie, comme ont pu le constater le baron Audace de Haute-Lune, le duc Courage de Néra, le comte Alexandre de Terresang ou la baronne Elianna de Lanzaniebla. Même le clergé doit faire face à ce caprice des dieux, en attestent la mère Valera et l'évêque Melusine.

Cependant, les Euratiens ne se laissent pas abattre et beaucoup agissent déjà pour endiguer au plus vite la maladie, s'occuper des défunts, ou encore trouver un remède. Et si d'un point de vue général les seigneurs ont fermé les frontières de leur domaines, mis en quarantaine les malades et fait brûler les morts, certains ne se sont pas arrêtés là.

A Néra, le duc Courage de Néra s'est concentré sur l'après pandémie. Prévoyant une famine post épidémique, le seigneur tente d'encourager les citoyens valides à remplacer les malades aux champs.
Sous l'initiative du baron Audace de Haute-Lune, une île a été mise à disposition par décret du duc Courage de Néra. Sur cette île a été créé un véritable camp dispensaire géant où malades et soigneurs du duché se réunissent, malgré des quarantaines toujours en vigueur dans les différentes baronnies. Ainsi de nombreux clercs, sous la direction de l'évêque Melusine, étudient la terrible maladie tout en procurant les meilleurs soins possibles aux malades réunis.
Un autre néreen, Jeremiah Valdoré, n'est pas lui non plus resté dans l'inaction. Mettant sa modeste fortune et sa réputation à contribution, il a fait ouvrir des dispensaires et finance les recherches pour trouver un remède à la maladie qui touche Eurate.
A Kaernorhan, la pauvre mercenaire Joanna Dechesne tente malgré son ignorance en la matière de soigner l'aubergiste qui l'accueille depuis si longtemps.

Volg accueille pour sa part une nouvelle clerc, mère Valera, dont les compétences en herboristerie seront certainement d'une aide providentielle.
Face à cette épidémie, Terresang doit faire face à plus de problèmes encore qu'il n'en avait déjà. En plus des conflits naissants liés à l'épidémie, l'impulsivité du comte Alexandre de Terresang le force à se séparer d'une des familles les plus influentes de son domaine. Une récompense est aussi offerte à ceux désirant apporter leur aide pour rechercher un remède, mais le comté est-il capable de répondre à toutes les dispositions mises en place jusqu'ici ?

Un fois de plus, Mellila semble laissée dans le trouble. Les réactions sont tardives et la régente, fidèle à elle-même, brille par son absence. Le ministre sur qui dorénavant tout repose doit à la fois gérer un peuple presque laissé à l'abandon d'un coté, et la maladie qui touche un à un les membres de sa famille.
La baronne Eliana de Lanzaniebla est quant à elle en proie aux plus déroutants des sentiments, car en plus de son domaine dont elle peine à s'occuper elle doit faire face à la maladie d'un être proche.
A la guilde noire la peste a atteint l'un des plus influents. Le compagnon de Garett sera-t-il lui aussi touché par le plus invisible des assassins ?

La Croix-des-Espines n'est pas en reste, et le silence de l'impératrice n'arrange rien.
Posavany par exemple a dû mater une rébellion, ce dont le comte Arpad de Posvany se serait sans doute bien passé.

Si l'épidémie a toujours cours sur Eurate, il semble que la propagation se soit stabilisée. L'intervention des clercs et les nombreuses dispositions mises en place par les seigneurs en sont peut-être la cause, ou peut-être les dieux sont-il apaisés. Pourtant il ne faut pas se relâcher car si à présent une petite partie des malades sont guéris grâce aux soins qui leur est apporté, l'efficacité des soins est encore insuffisante et beaucoup de morts sont encore à déplorer.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Evolution de l’Event

L'épidémie continuer mais certaines de vos actions ont eu des conséquences, parfois positives, parfois négatives. Le Chroniqueur Impériale passera dans certains de vos RP afin d'en informer les répercutions, ou au contraire l'inefficacité de vos actions.

A ceux ayant été tiré au sort lors du premier jet et qui ne l'ont pas encore fait, il vous reste jusqu'au 15 octobre pour jouer la maladie d'un membre de l'entourage du personnage sélectionné. Ce n'est pas forcément un proche, mais au moins un pnj que votre personnage a déjà rencontré ou croisé au quotidien.

Les PJ restant du premier jet:
 

Avec l'avancée de la maladie, un second tirage au sort a été fait (toujours sur un site externe car nos dés ne conviennent pas). Les joueurs suivants peuvent cette fois choisir lequel de leurs personnages sera concerné. Ce personnage devra alors être confronté à la maladie de manière plus personnelle : En effet, l'un au moins de ses proches est à son tour touché par la maladie. Le proche peut être un membre de sa famille (frère ou sœur, parent, enfant, cousin proche) ou un ami de longue date, un compagnon d'arme... Il doit en tout cas être assez proche du PJ pour que sa maladie l'affecte. De plus pour l’instant ils tombent seulement malade, leur survie dépendra de votre avancée dans l’Event et/ou d’un autre tirage au sort.
Les joueurs tirés au second jet:
 

Un autre tirage pourra être fait plus tard selon l'avancée de l'Event. Cette fois, le choix du malade ne vous reviendra pas mais sera fait au hasard parmi une sélection de vos PNJ (non validés). Encore une fois ce ne seront pas forcément les mêmes qui seront tirés au sort, donc si vous n’apparaissez pas cette fois il peut l’être à la prochaine.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rappels

Il semble que certains d'entre vous aient ouvert des RP sans que nous l'ayons remarqué. Nous rappelons qu'à chaque RP Event ouvert, vous devez IMPERATIVEMENT envoyer un MP au Chroniquer Impérial avec le lien du RP pour qu'on sache que le RP est à ajouter aux jeux de l'Event. De plus n'oubliez pas non plus de prévenir lorsqu'un RP est terminé, afin que l'on puisse valider ou non vos actions.
Sachez donc que si vous ne prévenez pas par MP de l'ouverture d'un RP Event, ce RP n'est pas pris en compte. De même si vous ne prévenez pas de sa fin, il ne peut pas être validé.

Bonne continuation pour l’Event.
Maladivement,
Le Staff

Re: La Grande Peste [Event] ─ Mar 10 Oct - 18:07
avatar
Résumé de la grande peste

D’aucuns disent qu’un malheur n’arrive jamais seul. Que cela soit cru ou non, c’est bien ce qu’il s’est passé en Eurate. Alors que la guerre venait de prendre fin, sur une note négative, avec la perte de Durdinis et la mort sanglante de l’Empereur Hauer Bjarkison, un nouveau fléau, encore plus insidieux, s’abattit sur les terres Impériales. La peste, terreur de l’humanité, un ennemi dont nul ne sait rien, que nul ne sait combattre, étendait désormais ses griffes. L’on ignore exactement quand débuta l’épidémie, car les pauvres, bien évidemment les premiers touchés, n’avaient pour beaucoup pas les moyens de s’offrir les services d’un apothicaire, et dans ces temps de reconstruction les prêtres déployaient déjà tous leurs efforts à rallumer la foi dans le cœur des euratiens.


*****

Les premiers symptômes étaient peu inquiétants en soi, mais la maladie emportant ses victimes en cinq jours, et en telle quantité, elle fut très vite remarquée. Rapidement, les mots que personne ne voulait entendre furent prononcés : la peste sévissait. Les premières réactions, nées de la panique, furent de chercher les causes, d’accuser. Le peuple n’oublie jamais mieux ses soucis qu’en cherchant et lynchant les soi-disant responsables de leurs propres malheurs. Pourtant, ce morbide engouement cessa bien vite, comme toutes les familles, ou presque, étaient touchées.

Les premiers morts furent d’abord retrouvés dans leurs lits, ou dans le cas de mendiants, sous un porche ou un pont. En ce temps-là, l’énergie pour leur apporter les derniers sacrements était encore présente, mais alors que les jours, les semaines, passaient, de plus en plus de cadavres étaient découverts sur les bords des rues, devant des magasins, sur leurs lieux de travail pour les plus courageux. Les pauvres n’étaient plus les seuls touchés : les bourgeois, les notables, les nobles eux-mêmes virent des membres de leur famille, ou leurs propres personnes, touchés par la maladie, parfois emportés par elle.


*****

Devant cette situation, l’Impératrice Anémone de la Croix des Espines, récemment nommée, tenta de réunir le Conseil Impérial, mais les Pairs de l’Empire ne purent y répondre, tous cherchant à endiguer le fléau sur leurs terres. Et puis, Evalon se tut, laissant chaque Seigneur en charge de son propre domaine. Alors que les plus timorés attendaient toujours un ordre, un décret, les plus entreprenants agirent. L’on vit ainsi la fermeture de certains Comtés, ou Baronnies, les populations y habitant étant alors soumise à la loi martiale. Des hôpitaux de fortune, officieusement des camps d’isolément, plus communément appelés « mouroirs » par la populace, furent mis en place, notamment sous l’impulsion du Baron Audace de Haute-Lune dans l’Archipel d’Uzé.

Le Trimurti ne resta pas non plus immobile, et tous les clercs et apprentis comptant dans ses rangs furent envoyés aux quatre coins de l’Empire, tentant de soigner les malades, ou de les accompagner dans la mort. Hélas, l’on comptait plus de fosses communes où brûlaient sans relâche les cadavres des défunts contaminés que de dispensaires, personne ne parvenant à réellement endiguer la maladie. Les rues étaient comme pavées de cadavres, et ceux chargés de les évacuer et de les brûler étaient sûrs qu’ils subiraient le même sort.


*****

La mort de certains dirigeants, le silence de ceux-ci ou bien leur incapacité jetèrent les graines de troubles politiques. Si le Duché de Mellila parvint à éviter toute révolte, uniquement parce que plus personne, noble ou roturier, n’était en mesure de prendre les armes, ce ne fut pas le cas de la Croix des Espines où le Comté de Posvány dut faire face, seul, à une rébellion aux conséquences qui auraient pu être catastrophiques pour un Empire aussi affaibli. Terresang ne fut également pas en reste, son Comte, Alexandre de Terresang, bien connu pour son irascibilité et ses réactions extrêmes, se sépara avec violence d’une des puissantes familles de son domaine, accroissant la méfiance de ses Barons, choisissant ainsi de jeter de l’huile sur un feu déjà bien vif.

Pourtant, quelques bonnes nouvelles semblent provenir des Duchés de Volg et de Néra, où peu de nouveaux cas sont recensés. Les malades continuent pour la plupart de mourir, jouant leur vie dans un jeu de hasard funeste avec le destin, mais rares se font ceux passant les portes des temples ou des dispensaires. Le Duc Courage de Néra, qui avait fait preuve de prévoyance, encouragea les citoyens valides à travailler dans les champs afin d’éviter une famine qui porterait un coup fatal aux survivants de la peste. Ce fut également sur son territoire que les plus éminents des clercs et des médecins étudièrent la maladie, tentant de découvrir un remède, et soignèrent les malades admis sur l’île.

Si, dans ces deux Duchés, la situation finit par se calmer, de nombreuses semaines furent nécessaires à la Croix des Espines et à Mellila pour atteindre le même point, où la maladie disparut d’elle-même, plus personne n’étant en mesure de la propager. Ainsi, à des degrés divers, la peste laissa un Empire exsangue, amputé d’un cinquième de sa population, et dont beaucoup de nobles et anciennes familles disparurent complètement, amenant un renouvellement inattendu, et indésirable en des temps aussi troublés, de la caste dirigeante. Certaines Maisons furent en outre déchues de leurs titres et possessions, n’ayant pas rempli leurs devoirs, tandis que d’autres furent récompensés pour leurs actions exceptionnelles.


*****

Le Conseil Impérial, lui, finit par révéler les raisons du silence de l’Impératrice, dévoilant que celle-ci avait succombé dans les premières semaines de la peste. Sa mort avait été gardé secrète, car nul doute que les troubles politiques auraient été bien plus sérieux et importants, fût celle-ci révélée. Hélas, Eurate était à nouveau un Empire sans Empereur, mais ironiquement, peu semblèrent s’en préoccuper ou s’en attrister parmi les classes inférieures de la population, qui se réjouissait d’avoir survécu à ces heures sombres.

Ainsi, des célébrations furent organisées dans la capitale, qui de nouveau riait et dansait. Des tournois, des concours, des pâtisseries, des banquets, … Tous fêtaient ce qui apparaissait comme une opportunité de renouveau. Malgré cela, une ombre planait, apportant de difficiles questions : qui serait élu Empereur, et quel avenir pour l’Empire, entouré de tant d’ennemis, extérieurs et intérieurs ?


Re: La Grande Peste [Event] ─
    Contenu sponsorisé