Comté de Mellila
NouveauRépondre


Comté de Mellila ─ Dim 15 Oct - 20:40
Chroniqueur Impérial
    Chroniqueur Impérial
    Comté de Mellila





    Gentilée : Mellilien / Mellilienne
    Seigneur : Francesco d'Astiel
    Régente : Luela d'Astiel
    Spécialité : Denrées alimentaires
    Genre du domaine : Économique



    Description brève du domaine


    Idéalement placé au centre du duché, le comté de Mellila profite grandement de sa place de choix aussi bien géographique que politique. Elle bénéficie largement du commerce avec ses comtés voisins, mais aussi avec Evalon et Néra au Nord. Sa position centrale lui assure une ouverture jusqu'à la mer, quoique son littoral soit peu propice au commerce. L'abondance des ressources naturelles et la fertilité de ses terres en fait l'un des principaux fournisseurs de blé et de denrées alimentaires dans le duché. Les comtes de Mellila ont également fait fortune grâce au commerce du sel récolté sur les rives de la mer de Reillem.



    Résumé historique récent


    Le comté de Mellila a toujours été l'apanage des ducs de la lignée des Astiel, descendants des premiers seigneurs nommés pour gouverner le duché après la reprise du territoire aux tassiliens.

    Fief familial, le comté est passé de main en main durant les dernières décennies : d'abord Felipe d'Astiel, duc de Mellila, qui en cède l'héritage à son fils aîné Pietro jusqu'à sa mort en 1235. C'est sa sœur cadette Irène qui en hérite et conserve le titre jusqu'à succomber à son tour en 1247. Depuis cette date, le domaine a été confié à la comtesse douairière Luela d'Astiel qui assure la régence au nom de son neveu Francesco, âgé de quinze ans.

    Cette décision actée par Felipe peu avant sa mort a été un temps contestée par sa veuve Ekaterina, mais a été depuis confirmée en bonne et due forme par la nouvelle duchesse Magdalena, en guise de tentative de conciliation. La discorde demeure prégnante entre les deux familles et Luela, cousine par alliance de Felipe, a pris la tête des partisans du duc défunt au sein du duché.

    Mal en point après la peste, le comté de Mellila commence à reprendre petit à petit sa situation en main. Économiquement, le comté est particulièrement affaibli du manque de commerce et des consignes de brûler les produits susceptibles d'avoir été contaminés au contact de malades.







    Les baronnies mellilanaises




    Baronnie d'Alcalà



    Comté de Mellila 220px-Heraldic_Crown_of_Spanish_Count.svg
    Seigneur : Francesco d'Astiel
    Régente : Luela d'Astiel
    Gentilée : Mellilanais(e)
    Capitale : Cité d'Alcalà
    Spécialité : Vêtements de luxe
    Genre du domaine : Économique




    Baronnie d'Oviedo



    Comté de Mellila Couron11

    Seigneur : Francesco d'Astiel
    Régente: Luela d'Astiel
    Gentilée :  
    Devise :
    Capitale :
    Spécialité :
    Genre du domaine :




    Baronnie à prendre



    Comté de Mellila Couron11

    Seigneur :
    Gentilée :  
    Devise :
    Capitale :
    Spécialité :
    Genre du domaine :




    Baronnie à prendre



    Comté de Mellila Couron11

    Seigneur :
    Gentilée :  
    Devise :
    Capitale :
    Spécialité :
    Genre du domaine :



    Re: Comté de Mellila ─ Lun 23 Oct - 12:23
    Chroniqueur Impérial
      Chroniqueur Impérial
      Comté de Mellila


      Géographie

      Idéalement placé au centre du duché, le comté de Mellila profite grandement de sa place de choix aussi bien géographique que politique. Elle bénéficie largement du commerce avec ses comtés voisins, mais aussi avec Evalon et Néra au Nord. Sa position centrale lui assure une ouverture jusqu'à la mer, quoique son littoral soit peu propice au commerce. L'abondance des ressources naturelles et la fertilité de ses terres en fait l'un des principaux fournisseurs de blé et de denrées alimentaires dans le duché. Les comtes de Mellila ont également fait fortune grâce au commerce du sel récolté sur les rives de la mer de Reillem.

      Le comté de Mellila se situe à cheval sur plusieurs grandes régions qu'elle partage avec les autres comtés.


      Forêts d'Agernac

      Ces forêts profondes s'étendent dans le nord du comté. Ce sont des terres plutôt humides, dominées par le climat océanique. Cette terre boisée, faite de collines et de rivières abondantes profite des pluies fréquentes poussées par les vents marins et de la proximité, au nord, de régions plus tempérées. Les Mellilanais en prennent grand soin et y pratiquent l’élevage des cochons, la récolte de divers fruits (châtaignes, noix, noisettes, glands et faînes de hêtres) ainsi que la production de charbon. Réputé pour sa qualité, les bois de ces régions est utilisé dans la construction de navires, mais on y trouve aussi des essences réputées pour la confection de meubles, de marquetterie et d'objets de luxe. De grands défrichements entrepris il y a plusieurs siècles autour d'Alcalà et d'Oviedo ont permis une agriculture céréalière importante.



      Comté de Mellila CTghnRW

      Les collines d’Orcia

      Au nord, c'est une région partagées entre les duchés de Mellila et de Néra. Fortement boisées comme l'est en partie le nord de Mellila, le couvert forestier y est plus épars que dans les forêts d'Agernac. Ce sont des lieux de chasse prisés par la noblesse lorsque elles ne sont pas déboisés pour la culture de céréales et de fruits. On y trouve des résidences de chasses pour l'agrément de l'aristocratie, ainsi que plusieurs monastères datant de l'époque de la conquête de la région par l'Empire : l'abbaye de la Ceniza et le couvent de l'Albura font partie des plus anciens établissements religieux de Mellila. Les religieux y ont défriché de larges parcelles encore cultivées aujourd'hui, mais l'essentiel de la population vit de l'exploitation des ressources forestières, de cultures vivrières et de l'élevage. Les environs des villes d'Alcalà et d'Oviedo ont été pour leur part déboisés depuis l'époque de la conquête et comptent parmi les plus riches terroirs à blé du comté.



      Comté de Mellila CTghnRW

      Plaines de la Hijra

      La partie centrale de Mellila est occupée par de vastes plaines qui s'étendent en pente douce depuis le sud des collines d'Orcia jusqu'à la mer. Ce sont des terres basses autrefois couvertes par les eaux qui se sont retirées peu à peu à mesure que le territoire s'ensablait et que les cultivateurs drainaient les marais pour y implanter de nouvelles cultures. On y trouve de grands domaines agricoles qui cultivent les céréales (blé, orge, seigle, épeautre) et la vigne dans des parcelles de taille réduite, cloisonnées en champs clos de pierres sèches et ombragées par des cyprès qui coupent les vents parfois violents. On y cultive des plantes tinctoriales comme la guède et la garance, dont les exploitations profitent des vents dominants pour implanter de nombreux moulins à pastel. Le sud de la Hijra est encore largement marécageuse : c'est une région de lacs et de lagunes où l'on pratique l'élevage de bovins et d'une race de chevaux caractérisée par la blancheur de son pelage.

      Comté de Mellila CTghnRW

      Costa Ivoria, ou Costa del Sal

      Le littoral méridional de Mellila doit son nom à la blancheur de ses rivages sablonneux et à ses nombreux marais salants. C'est une terre incertaine, dont le contour change à chaque marée : ses hauts fonds imprévisibles sont redoutés par les marins qui préfèrent passer au large et éviter les courants traîtres qui agitent cette zone périlleuse. Très peu urbanisée et longtemps enclavée faute de voies commerciales et du fait de son terrain difficile, la Costa Ivoria est réputée pour son sel, ses coquillages élevés en bassins ou pêchés, ainsi que la récolte des roseaux et des joncs qui servent à la vannerie. La pêche constitue un important revenu pour les populations des villages côtiers qui chassent également les très nombreuses espèces d'oiseaux et d'échassiers qui hivernent dans les lacs côtiers. C'est également l'une des seules régions d'Eurate à abriter des groupes de flamands roses.



      Comté de Mellila CTghnRW

      Deux principales grandes agglomérations font la renommée du comté.



      Alcalà

      Capitale du Comté de Mellila, elle est le centre névralgique du domaine, son siège politique et culturel. Bénéficiant de sa position privilégiée au carrefour des routes menant vers la Croix-des-Espines, Evalon et Néra, la cité est aussi une plaque tournante vers l’intérieur du continent. Fondée au temps de la conquête, cette place forte a toujours été le siège du pouvoir ducal et un bastion de l'ancienne reconquête du pays sur les tassiliens. Bien que rétrogradée au rang de capitale de comté, la cité n'a rien perdu de son éclat.



      Oviedo

      Importante bourgade située au sud d'Alcalà, elle  a pour principale fonction de faciliter le commerce interne avec le reste du duché. Véritable cité grenier, là où l'on trouve des meilleures tables du comté, elle est entourée à perte de vue de champs, garantissant avec ses voisins la nourriture d'une bonne partie des terres de Mellila. C'est dans cette petite cité prospère et accueillante que se tiennent les grandes foires qui réunissent régulièrement les marchands venus de tous les horizons. Jusque récemment, la ville abritait une importante communauté tassilienne de marchands et d'artisans qui assuraient le relais avec les grandes voies commerciales du sud.


      Re: Comté de Mellila ─ Dim 1 Juil - 7:15
      Chroniqueur Impérial
        Chroniqueur Impérial
        Comté de Mellila


        Vassaux

        ...



        Lieu d'origine :
        Son groupe :
        Son métier :
        Sa fiche : [url=LIEN]ICI[/url]






        Re: Comté de Mellila ─
          Contenu sponsorisé