Scénarios de Baros
NouveauRépondre


Scénarios de Baros ─ Mar 8 Mai - 23:22
avatar

Héléna de Baros


[Personnage libre]



25 ans
Originaire de Baros
Vassalité : Néra
Statut social : Seigneur
Son métier : Comtesse


Description


méfiez vous de son air doux et de sa beauté fragile, cette femme est bien déterminée à devenir un membre de la famille de Néra en faisant de sa sœur cadette la femme du Duc, Courage de Néra. Si son secret intrigue beaucoup, elle n’y voit qu’un moyen d’arriver à ses fins.


Son domaine


La maison des Baros dirige les terres du nord de Isédra. Son emblème est la vigne en l’honneur de leur spécialité et sa devise est : “Ivresse est d’or pour qui produit le vin”. Leur capitale se nomme Andales. c’est une des plus vieille maison du duché


Précision


L'histoire est libre, mais il faut prendre en compte que le comté est à créer que le Duché de Néra à une population au physique européen, c'est à dire cheveux clair peau clair. Baros est une vieille famille, il sera donc demandé de prendre en compte la chronologie du forum. ^^

- Avatar modifiable


Liens



  • Courage de Nera : son Duc (contacter la joueuse pour davantage de détails)

  • Audace Haut-lune : comte de Uzé et possible allié (contacter le joueur pour davantage de détails)




  • Re: Scénarios de Baros ─ Sam 23 Juin - 10:22
    avatar

    Avryn de Mornoie


    [Personnage libre]



    40 ans
    Originaire de Baros
    Vassalité : Baros
    Statut social : Noble
    Son métier : Dame de Mornoie


    Caractère


    [A développer]
    Avryn est une femme intelligente, ambitieuse et cultivée. Digne héritière du mauvais caractère proverbial de ses parents, c'est une maîtresse femme qui gouverne son domaine avec une infatigable attention, quitte à empiéter sur les prérogatives des autres. Elle est d'une loyauté sans faille envers sa famille et son duché, quand bien même il est de notoriété publique qu'elle aspire à beaucoup plus que la châtellenie qui est sienne. Son mariage n'a hélas pas apporté la prospérité ni le pouvoir qu'elle attendait, mais elle vit en bonne entente avec son époux dont le choix a été motivé avant tout par la fortune et les terres qu'il pouvait apporter à sa descendance.

    Elle est proche de son frère, dont elle tolère bon gré mal gré les excentricités et le caractère folâtre, et veille sur les vieux jours de ses parents qui lui ont abandonné la gestion du domaine depuis son mariage.


    Physique


    [A développer]
    Avryn est une grande dame énergique, avec un mince visage sévère et de profonds yeux bruns. Elle ne ressemble guère à son frère cadet, de prime abord, mais on retrouve chez eux des attitudes, des expressions, une vivacité des traits et du regard qui suffit à rappeler leur faible différence d'âge. Elle n'a pas cette chaleur qui habite si souvent son frère, pas plus que le rire aussi facile que lui, mais ils ont la même finesse, une sorte d'élégance inconsciente qui rappelle celle d'un chat.

    L'âge a passé sur l'insolence malicieuse de la dame de Mornoie et a assagi son allure altière : pourtant on la débusque encore dans un regard, un sourire, le ton impérieux de sa voix.


    Histoire


    [A développer]
    Avryn est la fille aînée de Sybille et Aelred de Mornoie. L'un est un vieux soldat mâché par les combats, l'autre une dame de plus haut rang et de culture plus grande encore, qui avait baigné un temps dans les cercles proches des duchesses de Nera.

    Dès l'origine, Avryn a été désignée comme héritière du domaine et élevée comme telle : avec une exigence bien plus grande que celle qui pesa sur son cadet, ce qui ne manqua pas d'agacer la jeune fille. Avryn disposa d'une éducation raffinée, malgré le rang mineur de sa famille. On lui apprit tout ce qui lui était nécessaire pour gouverner la seigneurie et son père la prit souventes fois à ses côtés quand il était amené à se déplacer pour les nécessités du gouvernement.

    Avryn fut toujours très proche de son frère cadet avec qui les relations furent souvent houleuses. L'audace de la jeune fille s'alliait à merveille avec la hardiesse de Guillaume, ce qui fut l'occasion de moult frasques mémorables, et de quelques secrets bien gardés.

    La demoiselle fut, comme Guillaume, fort attachée au petit dernier de la fratrie. Sideuil et elle s'entendaient à merveille, et partageaient, bien plus qu'avec leur frère, le même goût et la même curiosité pour les choses qui les entouraient, et sans doute bien plus de sagesse que Guillaume en eût jamais.

    Hélas, il leur fut enlevé, et lorsque, leurs chevaliers partis au loin, le château fut menacé par les bandits, Avryn fut profondément marquée par les évènements. C'était sa première expérience de la guerre, après tant d'annés de paix. Pour Guillaume comme pour elle, ces années furent, plus que toutes autres, celles qui les firent entrer de force dans l'âge adulte. On vit la fin des illusions et des petites joies de la jeunesse : une fois le danger écarté et la sécurité revenue, Avryn se maria, Guillaume devint chevalier, et plus rien ne fut comme avant.

    Le mariage de la dame de Mornoie ne fut pas aussi prestigieux qu'elle avait pu l'espérer, mais l'alliance entre sa famille et celle de son époux pouvait être prometteuse : elle épousa un seigneur voisin, dont les terres jouxtaient les leurs, ce qui leur donnait à présent l'agrément de vastes terres et d'autres possessions plus lointaines dans le comté. Il n'y eut bien entendu aucun amour entre les deux époux : Avryn n'était pas là pour cela.

    De fait, elle fit son devoir et accoucha de plusieurs enfants, dont la plupart survécurent aux difficiles premières années de leur vie. En cela comme en toutes choses, Avryn fit comme elle avait toujours fait : son devoir, bien comme il le fallait.


    Liens



  • Guillaume de Mornoie : Frère cadet (contacter le joueuse pour davantage de détails)