-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal


Mederick Artefieor
NouveauRépondre


Mederick Artefieor ─ Lun 23 Juil - 3:36
Anonymous
    Invité
    Invité

    Mederick Artefieor


    “’ Quand l'intelligence s'étale elle s'amoindrit ;
    quand elle s'élève elle se fortifie.”



    25 ans
    Originaire de Néra
    Vassalité : Baronnie de Rivemorte
    Statut social : Bourgeois
    Son métier : Comptable


    Caractère


    Commençons par décrire Mederick au niveau intellectuel puisque ce dernier représente la majorité de ses capacités et compétences. Très vif d’esprit, il est toujours poussé vers la connaissance par sa grande curiosité, qui semble n’avoir pour limite que le danger. Il cherche sans cesse à comprendre ce qu’il n’arrive pas à saisir et à apprendre ce qu’il ne sait pas. Possédant un peu une âme de philosophe, il se questionne régulièrement sur les nombreux mystères de la vie qui restent toujours sans réponse. En plus de posséder une bonne intelligence, son éducation a fait de lui une personne sachant bien s’exprimer, autant à l’oral qu’à l’écrit, chose qui est bien souvent peu commune. Sa facilité à utiliser les mots ainsi que son côté calculateur font de lui un négociateur assez doué et un interlocuteur qui donne envie d’écouter.

    Au niveau émotionnel, il n’est pas toujours autant en contrôle qu’il veut bien le laisser croire. Ses expressions neutres cachent parfois un tourbillon d’émotions fortes qu’il a du mal à contrôler et qui prennent le dessus bien malgré lui. Sous ses airs quelquefois impassibles, Mederick est en fait une personne qui ressent beaucoup d’empathie et qui préfère juger par le contenu plutôt que le contenant. Il n’est cependant pas une âme complètement charitable et, bien qu’il veuille aider les autres, son esprit effectue toujours plusieurs équations afin de déterminer les avantages et désavantages de sa possible implication avant de prendre une décision.

    Tous ces éléments affectent bien évidemment son comportement ainsi que ses interactions avec les autres. Souvent préoccupé par ses pensées, il est loin d’être la personne la plus extrovertie et est plutôt solitaire. Cependant, il ne faut pas pour autant croire qu’il aime être seul puisque c’est quelque chose qu’il redoute. Les discussions et les débats sont toujours les bienvenus chez lui et c’est à ce moment qu’il semble particulièrement prendre vie, prouvant aux autres qu’il n’est pas seulement un personnage silencieux et trop sérieux. C’est malheureusement souvent l’image qu’il reflète, donnant l’impression d’être un petit bourgeois prétentieux et froid qui juge en silence. Une fois qu’il ouvre la bouche et qu’il vous permet d’entrer dans son univers, c’est un jeune homme bien plus chaleureux qui se présente à vous.

    Finalement, son caractère ne serait pas complet si quelques éléments étranges et cocasses n’étaient pas mentionnés. Tout d’abord, le noir complet a tendance à lui faire perdre ses moyens. Il ne s’agit pas particulièrement du manque de lumière mais bien ce qui pourrait se cacher dans l’obscurité qui l’effraie. Il lui arrive aussi, bien qu’il soit d’ordinaire assez neutre, d’avoir des élans théâtraux qui paraissent souvent trop ridicules pour son propre bien. Il ne peut s’empêcher de taper du pied lorsqu’il est impatient et déteste particulièrement la sueur qui coule à grosses gouttes sur sa peau, si bien qu’il traîne toujours plusieurs mouchoirs en tissu avec lui. Oh, il ne sue pas tant que ça, mais s’essuyer avec un mouchoir déjà souillé? Non merci!

    Physique


    Si Mederick devait être décrit durant une période plus actuelle, on dirait probablement de lui qu’il a un physique bien décent. Son corps et son visage sont bien proportionnés, ses traits sont fins et son corps, d’une taille plutôt moyenne approchant les 1m70, est plus élancé que musclé. Cependant, il faut prendre en considération qu’à une époque plus lointaine, ce genre de constitution n’était pas nécessairement associée à la survie, la richesse ou la masculinité. Son manque de musculature ne le rend évidemment pas très fort face aux autres ainsi qu’aux éléments, ce qui pourrait le rendre bien moins attrayant aux yeux de la gente féminine en quête d’un homme protecteur.

    Malgré cela, le jeune comptable possède ses propres charmes, bien qu’il ne les voie pas particulièrement lui-même. Ses cheveux châtain foncé, un peu en bataille et naturellement ondulés, semblent se couvrir d’éclats dorés au soleil et être soyeux presque en permanence. Ses yeux bleus, surmontés par d’épais sourcils, possèdent une grande intensité et semblent exprimer bien plus par le regard que ce que ses mots tentent de dire. Sa peau pâle et ses mains intactes, épargnées par l’absence de dur travail manuel et d’heures passées sous le soleil ardent, laissent automatiquement sous-entendre qu’il possède un style de vie plus confortable que bien des paysans. Il a aussi des lèvres fines qui, lorsqu’elles s’étirent enfin, forment un sourire montrant des dents droites et faisant remonter ses joues en lui donnant un air un peu enfantin.

    Bien que le jeune homme ne se préoccupe pas particulièrement de ce que les autres pensent de lui, se trouvant bien correct physiquement mais sans plus, il est très conscient de l’importance d’une apparence soignée. Souvent en contact avec des client possédant un titre plus important que le siens, Mederick est donc généralement accoutré aux goûts du jour sans pour autant tomber dans l’extravagance. Il est facile de voir qu’il n’est pas un citoyen peu fortuné mais aussi de déterminer qu’il n’est pas un aristocrate croulant sous l’or. Toujours dans l’idée de faire une bonne impression, il s’efforce d’avoir une bonne diction et de parler doucement. Sa voix est plus profonde qu’on pourrait le penser et c’est très rarement qu’il hausse le ton puisqu’il préfère s’exprimer le plus calmement possible. C’est presque toujours d’un pas décidé et confiant qu’il se déplace d’un endroit à l’autre, sans se laisser intimider par le regard des autres.


    Histoire


    « Mon cher fils,

    J’aurais dû t’écrire ceci il y a longtemps. Comme tu sais, je suis toujours trop absorbé par mon travail. Je crois que je ne savais pas non plus comment t’expliquer les choses et j’ai donc remis la rédaction à plus tard. Il est temps pour toi de connaître la vérité. J’aimerais pouvoir tout t’expliquer en personne mais les conditions ne sont pas propices à la discussion. Rester trop longtemps en présence de l’autre pourrait devenir dangereux autant pour toi que pour moi. Je sais que tu dois être confus en lisant ces mots mais ne t’en fais pas, je vais tout t’expliquer du mieux que je peux.

    Tu es déjà conscient que nous ne sommes pas liés par le sang. Je t’ai recueilli lorsque tu étais très petit, trop pour bien t’en souvenir. Je me suis installé dans la capitale de Rivemorte il y a de cela très longtemps alors que tu vivais plutôt dans un coin plus reculé de la région, non loin de la limite entre notre baronnie et celle de Lonrivage. À cette époque, j’avais beaucoup plus d’énergie et je tentais de voyager moi-même pour offrir mes services ainsi que mon aide aux plus démunis. Ta famille a été frappée par la maladie et il semblerait que personne n’ait survécu. Tu n’as toutefois pas succombé et, même si les séquelles t’ont rendu un peu chétif, tu es maintenant bien en santé. Même à cet âge et malgré tes conditions de vie très miséreuses, tes yeux brillaient d’intelligence et de vie. J’ai tout de suite compris que tu serais un bon successeur pour moi. C’est donc pour cette raison que je t’ai ramené avec moi au courant de l’année 1230, alors que tu avais environ six ans. J’arrive à m’en souvenir puisque cette année-là, j’ai été avisé de faire attention lors de mes déplacements en raison de nombreux bandits, et nous avons dû faire attention.

    Vois-tu, je n’ai jamais été marié et n’ai donc jamais eu d’enfant. Je ne suis pas exactement ce que tu pourrais appeler un père exemplaire mais je tenais vraiment à avoir une descendance. Après tout, je n’ai pas passé ma vie à travailler d’arrache-pied pour que tous mes gains disparaissent ou se retrouvent aux mains de n’importe qui après ma mort. Je voulais les transmettre à quelqu’un qui en ferait bon usage. Malheureusement, je n’ai jamais trouvé chaussure à mon pied. J’ai gagné la réputation d’être difficile malgré mon physique peu avantageux. J’ai bien conscience de ne pas avoir été très gâté et c’est bien pour cela que personne ne sait que tu es mon fils. Après tout, je suis bien trop laid pour t’avoir engendré! En réalité, mon fils, je ne suis pas aussi exigeant que les autres semblent le croire. J’ai tout simplement trop de respect pour moi-même pour me jeter à la première venue, surtout lorsque je sais qu’elle est attirée par ma réussite et mes gains, et non par moi… J’ai travaillé dur pour que tu grandisses en apprenant à voir plus loin que ce que l’œil arrive à discerner. Je voulais que tu puisses voir outre les apparences, les mensonges, les premières impressions. Je crois avoir réussis.

    Bref, à la suite de ton adoption, je me suis tout de suite assuré que tu reçoives une bonne éducation. Grâce à mes années de labeur et mes économies, j’ai pu m’assurer que des gens bien éduqués s’occupent de toi et te transmettent leur savoir. J’ai fait appel à Camélien, que tu connais très bien, un vieil ami rencontré durant ma jeunesse et qui m’a aidé à démarrer ma carrière d’architecte. Comme tu le sais, il est très érudit. Tu n’as pas montré de qualités particulières au niveau des arts ou des travaux manuels, ce qui m’a un peu déçu au départ. J’espérais pouvoir partager mon métier avec mon enfant. Cependant, tu étais un enfant très brillant qui apprenait très vite. On m’a dit que tu avais de grandes capacités en langues et en mathématiques, que tu adorais les chiffres, en plus d’être particulièrement poli. J’étais très heureux et fier. Je sais que tu as souffert puisque tu n’habitais pas avec moi, bien que la demeure de Camélien ne se trouve pas bien loin, et que tu passais la majorité de ton temps à étudier mais, crois-moi, si je t’ai imposé ce style de vie, c’est bien pour que tu évites de retourner dans des conditions comme celles dans lesquelles je t’ai trouvé.

    Durant ton adolescence, tu as commencé à t’intéresser à des sujets un peu plus sérieux et poussés comme la politique et les finances. Je t’ai bien entendu encouragé à absorber tout ce que tu voulais savoir. La vie n’a pas toujours été facile, même pour nous. Après tout, notre région n’est pas toujours calme. Nous avons dû faire face à des conflits, des mauvaises conditions, des récoltes désastreuses, des changements climatiques importants… Malgré cela, nous avons réussis à nous en sortir en un morceau. Notre situation financière a aussi beaucoup aidé, c’est bien vrai. Tu as tout de même continué tes études, puisque tu n’étais pas trop affecté, jusqu’à décider de te mettre à mon service. Je commence à me faire vieux et le fait que tu t’occupes de mes finances, des transactions et des relations avec les clients m’aide beaucoup. Cela m’a aidé à étendre mes horizons et à gagner plus de notoriété là où je ne me serais pas déplacé personnellement.

    Me voilà maintenant rendu à la partie délicate, celle qui explique pourquoi je t’ai tenu loin de moi, pourquoi je te demande d’utiliser un faux nom lorsque tu fais affaire avec mes clients, pourquoi tu es connu des autres comme étant un employé plutôt que mon fils adoptif… Vois-tu, la réussite peut parfois engendrer de la jalousie chez les autres, particulièrement en temps difficiles. Nous n’avons jamais manqué de quoi que ce soit, ou presque, et c’est bien parce que je gagne de bonnes sommes grâce à mon travail d’architecte. J’ai passé des années à me bâtir une réputation, ma vie même. Certains ne comprennent pas qu’il faut faire des sacrifices afin de monter les échelons de cette façon, et que cela prend du temps. De plus, depuis que tu m’aides à gérer le côté financier et les relations professionnelles, les affaires vont de mieux en mieux.

    Je ne te l’ai pas dit mais il y a un certain temps, quelqu’un a tenté de m’assassiner. Je n’ai pas de preuve et je ne sais pas de qui il s’agit, mais je suis convaincu de ce que je dis. Je me sens observé en permanence, et je suis certain que quelqu’un me fait suivre lorsque je sors. C’est pour cette raison que lorsque nous nous rencontrons chez moi, j’ai toujours des gens qui gardent les lieux. Je les change régulièrement. On ne sait jamais qui peut nous trahir d’un jour à l’autre. Au départ, je souhaitais que tu te concentres sur ton éducation. Depuis quelques années, cependant, je trouve dangereux pour toi d’être dans mon entourage. Les compétiteurs ne savent pas que j’ai un fils, un successeur, et encore moins qu’il est en charge des finances et va hériter de tout à ma mort. Je ne veux pas que tu deviennes une cible et une victime à cause de la jalousie des autres. C’est pour cela que je prends ces mesures.

    Dernièrement, la situation dans les environs est loin d’être paisible. La guerre et la peste ont affecté tout le monde… Les gens souffrent physiquement, financièrement, psychologiquement. Beaucoup ont du mal à s’en remettre et à survivre, même les plus riches. Si tu te souviens bien, la peste nous guettait aussi. Je suis convaincu que certains architectes et artisans qui n’arrivent pas à se faire un nom me voient d’un mauvais œil, comme si j’allais leur voler de potentiels clients ainsi que leur gagne-pain. Je dois me protéger. Je dois protéger mes biens. Je dois te protéger. Tu es resté avec moi le temps que les grandes menaces se dissipent, mais il est maintenant temps pour toi de partir. Je t’assure que je ne suis pas fou et que tu dois me croire. Je sens les regards sur moi et je sais que les conspirations sont réelles. C’est pour cette raison que tu dois continuer de rester éloigné de moi. Continue ton travail, voyage, fais ce que tu sais faire le mieux. Continue d’user de tes bonnes manières pour te construire des relations importantes. C’est ce que je n’ai pas su faire au courant de ma vie, et c’est pour cette raison que je me cache maintenant chez moi, travaillant en silence sans jamais sortir. Ne fait pas la même erreur et utilise ce que tu as appris de tes professeurs et de moi afin de t’assurer d’avoir un bon niveau de vie. Je te fais confiance. Tu es intelligent et tu n’es pas dupe, tu sais comment aller chercher la vérité à travers les mensonges et voir les vrais visages derrière les masques.

    Avec toute mon affection,
    Ton père,
    Archibald Artefieor. »

    Mederick rangea la lettre après l’avoir lue pour la centième fois, incapable de discerner le vrai du faux malgré les compliments de son père sur sa capacité à déceler la vérité. Plaçant toute sa confiance en lui, jamais il ne songea un instant que les histoires de complot puissent être une fabrication de son imagination. Il avait conscience que son père commençait à se faire vieux mais rejetait l’idée que la démence de l’âge ait commencé à s’installer dans son esprit. C’est donc ainsi qu’il reprit la route vers le comté d’Uzé, décidé à continuer d’utiliser son nom d’affaire et à marchander sur les îles, inconscient que les dangers le guettant ne provenaient pas de compétiteurs furieux, inventés par les craintes de son père.


    Compétences



  • Administration (finances) - Niveau 3

  • Politique - Niveau 2

  • Étiquette - Niveau 2

  • Persuasion - Niveau 2

  • Érudition (linguistique) - Niveau 2

  • Sport (équitation) - Niveau 1

  • Armes blanches (couteau) - Niveau 1


  • Derrière l'écran



    Êtes-vous majeur ? Depuis plusieurs années, oui.
    Avez-vous lu le règlement ? Hocus Pocus et flicitus.
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? J'ai été tenté de joindre après en avoir entendu parler par Nemza.
    Une suggestion ? Pas pour le moment!
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ? Non.




    Re: Mederick Artefieor ─ Dim 16 Sep - 14:59
    Chroniqueur Impérial
      Chroniqueur Impérial

      Réputation  - 16.09.2018



    • LA CAPITALE EVALON



    • Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




    • DUCHÉ DE LA CROIX DES ESPINES


    • COMTÉ DE LA CROIX DES ESPINES
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ D'EMERALD
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE POSVÁNY
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • DUCHÉ DE MELLILA


    • COMTÉ DE MELLILA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ D'ARAGON
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE CORDUBA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




    • DUCHÉ DE NÉRA


    • COMTÉ DE NÉRA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE BAROS
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




      COMTÉ D'UZÉ
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • DUCHÉ DE VOLG


    • COMTÉ DE VOLG
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE TERRESANG
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE MONT DRAGON
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • ÎLE DE NACRE


    • Le clergé :..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts


    • HORS FRONTIÈRES


    • Territoire Thoréen:.... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Territoire Khöz:......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Royaume d'Azelan:.... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Royaume de Feynes:.. ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■.. 0000/1999 pts