Le Deal du moment : -46%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
14.44 €


Ève Ondeclaire, l'ambition et la raison
NouveauRépondre


Ève Ondeclaire, l'ambition et la raison ─ Dim 14 Oct - 10:48
Anonymous
    Invité
    Invité
     

    Ève Ondeclaire


    “Agir dans la passion, c'est hisser la grande voile pendant la tempête.”


     
    22 ans
    Originaire de Comté d’Uzé
    Vassalité : Duché de Néra
    Statut social : Bourgeoise
    Son métier : Aubergiste à Rivemorte

     

    Caractère


    Ève essaye de voir le monde sous un jour positif d’une manière générale mais les dures réalités se rappellent parfois à son bon souvenir, ajoutant un rien de cynisme à son esprit. Si elle n’est guère cultivée, elle a en revanche l’esprit vif et ouvert, ainsi que la langue bien pendue. Sa franchise un peu brute se mâtine parfois d’un brin de sarcasme mais la plupart du temps c’est avec humour et calme qu’elle prend la vie et les gens.
    Derrière cette façade volontaire, celle de la commerçante avenante et qui dirige seule son affaire d’une main de maître, il y a quelques traits moins reluisants.
    Elle est notamment d’une jalousie maladive même si elle le cache bien.  Jouant les femmes libres et indépendantes pour la galerie, elle dissimule un manque d’amour féroce qui la pousse à trop attendre des gens en général et de ceux qu’elle aime en particulier. Souvent déçue, elle est passée maître dans l’art de cacher au monde ses blessures mais pour qui la connaît un peu ou se montre attentif, l’éclat de son regard la trahit parfois.
    Fière, voire orgueilleuse, elle se croit guérie de l’amour après ses déceptions mais en réalité elle a un cœur passionné prêt à succomber à celui qui saura percer la carapace qu’elle s’est forgée. Il devra en revanche prendre garde à la plus profonde de ses blessures secrètes : l’impossibilité de concevoir un enfant.
    Réputée dure en affaires, elle est également renommée pour la qualité de sa cuisine, son accueil impeccable et la propreté irréprochable de son auberge. Les habitués et privilégiés savent qu’elle est capable de dénicher absolument tout ce qu’ils pourraient désirer, même si ce n’est pas tout à fait légal, et surtout qu’elle gardera jusqu’à la tombe tous leurs vilains petits secrets.
    Dans l’intimité enfin, pour les très rares qui ont pu la partager, elle se montre infiniment douce et tendre, passionnée aussi et taquine, amoureuse de l’amour. Gare au lendemain plus froid et distant. En public, elle n’est ni tactile ni très à l’aise avec les démonstrations d’affection.
    Capable de vives colères, elle fait tout son possible pour les dissimuler mais doit parfois laisser sortir la pression. Si son sourire se fige et que ses yeux s’assombrissent, reculez lentement vers la sortie.

     

    Physique


    De taille et de corpulence moyenne, Ève se trouve assez quelconque. Ou plutôt c’est la question du physique qu’elle trouve sans grand intérêt. Elle se sait considérée comme une jolie femme mais ça ne lui importe pas dans la mesure où ça n’a pas d’influence directe sur la manière dont elle mène sa vie et réussit dans son commerce.
    Brune au yeux sombres, elle a la peau pâle et délicate des femmes du monde bien qu’elle n’en soit pas une. Hormis ses mains qui sont sans aucun doute possible celles d’une femme qui travaille. Plutôt caleuses et bardées de petites cicatrices héritées du travail en cuisine, elles reflètent à ses yeux son implication dans son activité et elle en est assez fière. Ce n’est certes pas la plus belle femme du comté mais elle a pour elle la fraîcheur, une jolie silhouette finement élancée et un sourire avenant.
    Si ses formes sont indéniablement féminines, elles ne sont cependant pas très affirmées. Pour l’image de l’accorte aubergiste au décolleté généreux, il faut s’adresser ailleurs. De toute façon, elle n’est pas le genre de femme à jouer de son physique pour obtenir ce qu’elle désire, elle préfère se servir de sa tête.
    Plutôt coquette, elle a toutefois des goûts relativement simples, en particulier quand il s’agit de passer une journée à travailler. Jupes et corsages aux tons neutres, simples et sans fioritures, cheveux tressés, sourire aux lèvres, elle n’use pas d’artifices et ne possède que bien peu de colifichets féminins.
    La démarche souple et les gestes gracieux, elle dégage une impression d’énergie et de force vive. Elle aime que les choses aillent vite et dans le bon sens, et elle fait en sorte que ça arrive. Il suffit de la regarder pour comprendre à quel point elle est déterminée.
    Le travail lui a musclé le corps à force de porter des choses lourdes, cuisiner pour de grandes tablées, déplacer chaises et tables, et tout nettoyer du sol au plafond. Plus forte que sa silhouette ne le laisse supposer donc, elle sait également se défendre un minimum. Elle préférera toujours remettre à sa place un homme trop entreprenant avec sa langue plutôt qu’avec ses poings mais en cas de besoin, elle sait où frapper et le fera sans la moindre hésitation.
     
     

     

    Histoire


     
    Ève est née au printemps 1227 d’un père fournisseur en boissons et d’une mère couturière. Enfant unique d’un couple heureusement marié, elle a été aimée et choyée dans son enfance, mais sans exagération. Ses parents avaient suffisamment la tête sur les épaules pour lui apprendre les bonnes manières ainsi que la valeur de l’argent et du travail. Simples et travailleurs, ils élevèrent leur fille suivant des valeurs solides :
    le respect de soi comme des autres, le respect des lois, l’amour du travail bien fait et de son prochain, la solidarité, et bien d’autres encore.
     
    Comme tous les enfants, Ève écouta ses parents et s’en trouva fort bien éduquée, mais elle fit aussi ses propres apprentissages de la vie. Avec ses amis, les enfants du quartier ou des relations de ses parents, elle apprit tout ce que ses parents ne pouvaient ou ne voulaient pas lui enseigner. Elle apprit que les femmes étaient moins bien considérées par certains et qu’elle devrait parfois s’imposer, elle apprit qu’elle n’était ni plus stupide ni plus faible que les autres et pouvait se défendre, et elle apprit enfin la confiance en soi et l’assurance indispensables pour s’élever dans la vie sans écraser les autres.
     
    Dans un registre moins reluisant, elle apprit à courir vite après avoir dérobé un fruit ou une piécette, à bien se cacher pendant qu’on la cherchait, à lancer sans hésiter son poing sur le nez des importuns ou son genou dans leurs parties, mais aussi et surtout, elle comprit que le contournement discret de certaines règles était souvent bien plus lucratif. Bercée par les histoires extraordinaires et effrayantes de Taram et de ses joyeux Compagnons, elle comprit vite que, les héros ne gagnant pas toujours à la fin, ils pouvaient également mourir de faim, de froid, de maladie ou d’une habile embuscade, comme le commun des mortels. Aussi révisa-t-elle peu à peu ses valeurs jusqu’à créer sa propre échelle de moralité officieuse.
     
    Au cours de l’hiver 1241, le plus rigoureux qu’elle ait connu de sa jeune vie, elle perdit sa mère et plusieurs de ses camarades de jeux, le froid et les maladies ravageant sans cesse les maisons moins favorisées. Désormais seule avec son père, elle ne le quitta plus et se mit à l’accompagner dans ses tournée de démarchage et de livraison de boissons aux auberges, tavernes, relais et grandes maisons du comté. C’est ainsi qu’elle fit la connaissance de celui qui deviendrait bientôt son mari.
     
    Aubergiste de bonne réputation, Taebryn Ondeclaire était client de son père depuis des années. Homme droit et solide âgée d’un peu moins de trente ans, il cherchait une épouse et vit en la jeune Ève de quinze ans la réalisation de son souhait : pas de temps perdu en recherches, pas de cour interminable, des bénéfices mutuels. Terre-à-terre elle aussi, Ève oublia ses rêves d’amour et de romantisme pour souscrire à la solution pragmatique cautionnée par son père. Ce n’était certes pas un mariage d’amour mais il y avait entre eux un respect mutuel et une certaine forme d’affection.
     
    Homme bourru et peu enclin à s’épancher, Taebryn était cependant un bon commerçant et son établissement avait gagné une petite mais solide réputation de sérieux et d’honnêteté. Conscient de l’esprit vif de sa femme et de la précarité de la vie, il lui apprit tout ce qu’il savait afin qu’elle sache se débrouiller sans lui. À son contact, Ève se découvrit un goût pour le commerce et pour la cuisine. Les premières années furent difficiles, la contrée allait mal et peinait à se relever des famines et des conflits, mais bientôt on vint autant pour son sourire et ses plats que pour les prix honnêtes et la propreté de l’auberge de son mari. Commerçants honnêtes et travailleurs, ils formaient un couple sans histoire, à l’exception du fait qu’ils étaient de toute évidence incapables de concevoir un enfant.
    Profondément meurtrie par cette remise en question de ses aptitudes en tant que femme, Ève s’oublia dans le travail et les projets d’expansion. Gestionnaire redoutable et investisseuse avisée, elle agrandit bientôt l’auberge pour proposer jusqu’à une dizaine de chambres parfaitement tenues et d’excellente réputation. La taverne faisait salle comble tous les soirs, l’occupant jusqu’à ce qu’elle tombe de fatigue au creux du lit conjugal où perduraient des étreintes tendres et pourtant stériles.
     
    C’est au cours d’un raid pirate durant l’été 1246 que Taebryn trouva la mort. À la recherche de denrées fraîches et inédites pour la cuisine de l’auberge, il se trouvait par hasard au mauvais moment dans un village lorsque les pirates attaquèrent. Bien que plein de bon sens et de vitalité, l’aubergiste n’était ni un héros ni un combattant et il fut parmi les premiers à mourir sous les coups de sabre.
     
    Ève avait les pieds sur terre et savait que ces choses-là pouvaient arriver n’importe quand dans un monde où la vie était aussi fragile et instable. Si elle ne perdait pas son grand amour et n’eut pas le cœur brisé, elle perdait néanmoins son meilleur ami et un partenaire de vie auquel elle était liée par des sentiments profonds. Ravalant sa peine et occultant le vide immense que laissait son mari derrière lui, elle se plongea à corps perdu dans le travail pour maintenir le succès de l’affaire florissante dont elle héritait. Portée par la réputation de l’auberge, elle parvint à garder sa clientèle et à l’accroître même à force d’acharnement et grâce aux services qu’elle rendait en toute discrétion à certains privilégiés.
     
    Aujourd’hui, si du point de vue des affaires sa vie est une véritable réussite, elle doit néanmoins reconnaître qu’affectivement elle traverse un grand désert. Trois années de veuvage n’ont guère adouci son caractère et elle craint de finir en vieille femme solitaire et aigrie, même si l’auberge la force à garder un lien avec les gens. Les affaires tournant parfaitement, elle est en quête de nouveaux projets pour égayer sa vie et la sortir d’un quotidien qui tourne un peu trop en rond à son goût.
     
     

     

    Compétences


     
  • Artisanat (cuisine) – Niveau 3

  • Administration (commerce) – Niveau 3

  • Discrétion – Niveau 2

  • Étiquette – Niveau 2

  • Bagarre – Niveau 1

  • Larcin (vol à la tire) – Niveau 1

  •  

    Derrière l'écran


     
    Êtes-vous majeur ? oui
    Avez-vous lu le règlement ? VALIDE
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? par les partenariats^^
    Une suggestion ? pas pour le moment
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ? non

     


    Re: Ève Ondeclaire, l'ambition et la raison ─ Mar 16 Oct - 7:49
    Chroniqueur Impérial
      Chroniqueur Impérial

      Réputation  - 16.10.2018



    • LA CAPITALE EVALON



    • Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




    • DUCHÉ DE LA CROIX DES ESPINES


    • COMTÉ DE LA CROIX DES ESPINES
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ D'EMERALD
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE POSVÁNY
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • DUCHÉ DE MELLILA


    • COMTÉ DE MELLILA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ D'ARAGON
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE CORDUBA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




    • DUCHÉ DE NÉRA


    • COMTÉ DE NÉRA
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE BAROS
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts




      COMTÉ D'UZÉ
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • DUCHÉ DE VOLG


    • COMTÉ DE VOLG
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE TERRESANG
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





      COMTÉ DE MONT DRAGON
      Citoyen:....... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts

      Noble:.......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■..... 0000/1999 pts

      Religieux:..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■...... 0000/1999 pts





    • ÎLE DE NACRE


    • Le clergé :..... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts


    • HORS FRONTIÈRES


    • Territoire Thoréen:.... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Territoire Khöz:......... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Royaume d'Azelan:.... ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■... 0000/1999 pts

      Royaume de Feynes:.. ■ - ■ - ■ - ■ - - ■ - ■ - ■ - ■.. 0000/1999 pts