Le Deal du moment : -47%
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et ...
Voir le deal
24.99 €


Khanrell Fëanor
NouveauRépondre


Khanrell Fëanor ─ Mer 19 Déc - 17:56
Anonymous
    Invité
    Invité

    Khanrell Fëanor

     

    “La Rose Brûlante”



    22 ans 
    Originaire de Fiercastel 
    Vassalité : Aucune
    Statut social : Pègre
    Son métier : Assassin


    Caractère


    Toute à l'image du feu, auquel elle voue une fascination débordante, Khanrell possède une personnalité brûlante. Non seulement est-elle reconnue pour être particulièrement soupe-au-lait, mais également... disons généreuse de son corps? Toutefois, s'il ne faut effectivement pas négliger sa passion pour la  drague et ses penchants pour la luxure, son côté extrémiste reste le plus inquiétant.

    Effectivement, Fëanor est facile à enflammer, au sens figuré comme au sens propre, se lançant beaucoup trop rapidement et dangereusement dans ses missions sans penser aux risques. Une vraie tête brûlée. Elle est particulièrement amusée par la violence, le sang et la mort, mais encore davantage par l'appétit des flammes, qui la captivent et l’ensorcellent. La pyromanie, mêlée à son caractère qui peut parfois frôler la bipolarité, est donc évidemment la cause de nombres soucis et échecs de sa carrière, puisqu'elle a la fâcheuse habitude à perdre le contrôle d'elle-même et à se laisser emporter par ses désirs de tout incendier. Juste ça, des silex, du bon bois secs, et les traces de ses larcins sont vite disparues en fumées.

    Elle n'a pas que des défauts par contre... ou peut-être que si? Khanrell possède aussi une «chaleur corporelle» qu'elle utilise à bons et mauvais desseins, mais surtout mauvais. Il faut dire qu'elle s'est vite rendu compte qu'à poids égal, elle est plutôt pauvrement avantagée face aux individus qu'elle doit supprimer, un plutôt grand handicape pour une assassin. Mais la vie lui a rapidement appris qu'il y a toutes sortes de moyens de parvenir à ses fins, autres que d'affronter ses adversaires au combat classique. 

    Traitez la de lâche, si vous voulez, elle s'en contre-fiche. Fëanor a plutôt développé l'art de la manipulation et du déguisement, dans le but d'amadouer ses victimes et s'approcher suffisamment de celles-ci pour qu'elles ne se doutent de rien, du moins jusqu'au moment où sa lame leur tranche la gorge. Pour se faire, elle ne craint d'utiliser aucun subterfuge, fut-ce même la prostitution, puisqu'elle n'éprouve pas de honte (au contraire...) à profiter du corps dont la nature l'a pourvue, plutôt agréable à voir il va sans dire, afin d’appâter les plus insouciants. Toutes les techniques sont bonnes pour obtenir ce que l'on veut, et Khanrell n'est pas du genre à en négliger, trop orgueilleuse pour s'avouer vaincue, trop fière pour rentrer bredouille. Peut-être qu'un jour cette arrogante confiance aura raison d'elle?

    Il ne faut toutefois pas croire qu'elle n'est que colère, explosions et passion, car elle est également capable d'humour, tant envers soi-même qu'envers les autres, et si ses blagues sont généralement à connotations lubriques, vous pourriez être surpris de la compagnie agréable qu'elle représente. Enfin, surtout si vous n'êtes pas sa prochaine proie.


    Physique


    Beaucoup plus courte que la moyenne des femmes, elle utilise sa petite taille et sa faible carrure à son avantage, utilisant à mauvais escients sa vulnérabilité apparente envers ceux qui ne se méfient pas assez. Il est à noter qu'elle est facile à reconnaître par son visage, à l'apparence étonnement délicat. Mais c'est surtout ses yeux, qui semblent ne pas vouloir se satisfaire d'un banal marron et où on y voit plutôt un reflet d'ambre, lequel en devient presque orangé ou rougeâtre a la lueur des flammes (et de la folie qui y brûle parfois). Autre signe assez distinctif, la longue chevelure de Khanrell possède la couleur des flammes qui sont devenues son jouet préféré.

    Ces deux aspects particuliers font malheureusement à la fois partie de son charme tout autant que de ses handicapes, car aucun assassin digne de ce nom ne souhaite être aisément «reconnaissable», elle porte donc presque en permanence une cagoule, surtout en pleine mission, portant de l'ombre sur ses iris pour en atténuer l'effet et masquant complètement sa tignasse. Lorsqu'elle le désir, et souvent pour les besoins du travail, il lui arrive de colorer sa coiffure grâce à diverses concoctions de son cru.

    Son style vestimentaire est aussi particulièrement variable selon le contrat, car pour tuer, Khanrell utilise principalement la ruse et le déguisement. On la retrouve donc autant accoutrée comme une prostituée ou vêtue de riches robes scandant une noblesse qu'elle n'a jamais possédée. Toutefois, en règle générale, elle porte des habits de cuir noir, qui ne méritent pas tout à faire le titre d'armure. Une protection donc légère, mais pas particulièrement à toutes épreuves, plutôt destinée à lui permettre souplesse et agilité plutôt qu'invincibilité. Il est également plutôt rare de voir Fëanor à visage entièrement découvert, la lourde capuche de son long manteau masquant ses traits, tandis qu'un foulard vermeille s'occupe de cacher le bas de ce délicat ovale. Les mauvaises langues prétendent que l'encre rouge utilisée pour maquiller ses lèvres est empoisonnée, et tuera quiconque y posera les siennes. Mais encore faudrait-il le prouver... En attendant, cela est à vos risques! 

    Bien qu'elle préfère combattre avec les flammes de sa folie lorsqu'elle le peut, déclenchant des incendies fatidiques où périssent ses victimes, la prudence l'oblige à posséder tout de même deux lames : une dague à double tranchant attachée à ses côtes gauches, bien masquée par son manteau, et un petit couteau dans l'une de ses bottes.


    Histoire



    -Mais z’ai pas envieeeeuuuuhh!

    Il semblerait que répéter quarante-six fois la même chose n’était pas suffisant pour convaincre Dagobert afin qu'elle l'accompagne. C'était déjà assez difficile de ne plus pouvoir la laisser avec leur Clan lors de ses missions, ce qui signifiait qu'il la trimbalait partout où il allait. Malgré ses beaux (mais troublants) grands yeux brûlants, il ne changerait pas d’avis. «Reste là», «sois sage», «attend mon retour», «ce ne sera pas long», «je reviendrai te chercher»… «ne fais rien de stupide». Des consignes bel et bien entendues et comprises, mais que Khanrell ne respectait jamais.

    -Mais c’pas zzzuuuste!


    Non la vie n'est jamais juste quand on a 6 ans et qu'on n’est pas autorisée à suivre son assassin de père dans la résidence de sa proie afin d'assister à l'abattage. Quelque chose en rapport avec le fait que ça peut laisser des marques indélébiles sur l’âme d'une enfant, traumatiser… Ces grands adultes penseurs qui croyaient mieux savoir qu'elle ce qui l'affecterait! Ils avaient déjà essayé peut-être? Non, alors qu’ils se gardent leurs petites phrases toutes faites pour prétendument la protéger contre ce que tout le Clan faisait jour après jour, semaine après semaine, ou presque.

    En effet, au cœur du Clan (très brillamment dénommé «Le Clan») la mort rôde sans cesse. Les habiletés pour causer la mort et le plaisir ressenti au sentiment de supériorité sur autrui était ancrées dans les générations de ce qui n'avait commencé que par une famille un peu marginale, et qui s'était agrandie au fil du temps. Ses membres sont presque tous des chasseurs de primes, Khanrell est donc née et a été élevée autour de gens qui ont pour conviction que toute vie à un prix, si on est prêt à sortir la bourse. La petite rêvait déjà du jour où elle serait assez grande pour avoir ses propres contrats, mais cela également n’est pas pour les fillettes de 6 ans, d’après ce qu’on en dit.

    Enfin, ça, c’était ce qu’on lui disait avant que les objets se mettent à s'enflammer autour d'elle, lorsqu’elle était vexée, en colère ou triste. Celui qui lui avait appris à monter seule le feu de camp s'en était vite mordu les doigts, car depuis, la petite Fëanor ne peut plus être arrêtée, une véritable pyromane. Les membres du Clan, découragés, ont demandé à Dagobert de la tenir à l’écart des autres désormais, puisqu’il refusait de tout simplement se débarrasser de sa dangereuse gamine. Khanrell avait toujours été particulière, avec sa chevelure de feu et son regard dérangeant, mais les incendies qu'elle déclenchait inquiétaient maintenant les siens. Personne ne voulait encore la prendre comme apprentie, la préparer pour devenir une assassin comme elle le devrait. Son père, heureusement, était têtu comme sa fille, malgré la différence de celle-ci, il allait lui enseigner, de force s'il le fallait, pour en faire une des leurs, quelle que soit la folie qui grandissait en elle.

    Sauf qu’aujourd’hui, elle s’ennuyait mortellement, là, tout de suite. Laissée cachée dans un superbe jardin floral juste à côté du village mellilanais où Dagobert devait commettre son larcin, la fillette attendait le retour du paternel avec une impatience grandissante. Quelle enfant serait heureuse ainsi à rester derrière les bras croisés de toute façon? Heureusement, ça sentait plutôt bon dans le coin, les habitants semblaient avoir le pouce vert. Il y avait là une quantité incroyable de fleurs, dont tout un tas de variétés qu’elle n’avait jamais vues auparavant. Les plus impressionnantes restaient les roses rouges à la beauté éclatante, aux pétales bien ouverts qui semblaient ne s’épanouir que pour l'enfant, leur parfum enivrant ayant réussi à calmer la crise de larmes qui n’avait pas encore explosé, alors qu’elle en caressait doucement le doux velours. Tant de douceur et beauté, élevé au rang de maître sur des tiges pourtant rudes et dangereuses, cela n'était pas sans rappeler elle-même, délicate et mignonne enfant au tempérament flamboyant.

    Alors qu'elle songeait aux flammes qui dansaient dans son cœur, Khanrell enfonça sa main dans sa poche sans y réfléchir, y sortant les silex que son père n'avait de cesse de lui confisquer, jusqu'à ce qu'elle les lui pique lorsqu'il ronflait. Il ne fallu que quelques secondes avant que la fleur devant elle ne commence à se comburer, pour le bon plaisir de ses yeux. L’enfant fascinée regarda rapidement autour d’elle, craignant qu’on la punisse d’avoir ruiné le rosier, mais elle était toujours seule. Sans le moindre instinct de survie dû à son jeune âge, l’enfant  était totalement épanouie en observant le feu qui grandissait autour d’elle, la couvrant d’une agréable chaleur qui manquait à la nuit, mais surtout l’entourant d’un délicieux parfum de roses brûlées, qui imprégnerait sa mémoire à jamais. Au bout de quelques instants, des villageois se mirent à sortir de leurs demeures, réalisant qu’un incendie c’était déclaré, mais Dagobert avait déjà récupéré sa gamine avant que le brasier ne la dévore. Hypnotisée par le feu rongeant les roses, la petite Fëanor fuyait dans la nuit avec son père, dont le contrat restait inachevé. Tout ce qu'elle pouvait penser, c'était la déception de ne pas avoir pu voir tout son petit paradis floral réduit en cendres, n'en comprenant pas réellement le danger, et bougonnant contre  son père de lui avoir gâché son plaisir. Après tout, elle avait été si bien, à l'intérieur de ce cocon flamboyant... Il faut préciser qu'elle n'était que rarement incommodée par la chaleur, dû à sa naissance au cours de la plus canicule d'été.

    ******

    Cet événement rendit le Clan encore plus méfiant à l’égard de Khanrell, à un point où Dagobert les quitta pour suivre son propre destin avec sa fille, n'acceptant pas le rejet causé par sa folie différence. La vie lui avait déjà pris sa femme trop sauvagement, elle ne lui enlèverait pas son bébé, fût-elle incroyablement difficile à vivre. Il la forma seul du mieux qu’il le put, malgré ses difficultés à concentrer son attention sur les armes et le combat, puisqu'elle ne semblait avoir d'intérêt que pour la pyromanie. Un véritable gaspillage de talent, car elle se débrouillait quand même bien, et même si son sale caractère nuisait à sa formation, la petite Fëanor essayait de faire plaisir à son papa. 

    Toutefois, son véritable destin se faisait plus fort au jour le jour, et elle peinait tant à se contrôler qu'à l'aube de ses 12 ans, Dagobert dut baisser les bras et la laissa entre les mains d’un alchimiste, de la baronnie de Boisnoir, comme apprentie, espérant qu'elle s'y épanouirait davantage, telle la belle Rose enflammée qu'elle était. Maître Zackeriel lui enseigna l’art des potions, de la mort par une voie moins sanglante que le combat, dans un domaine qui passionna rapidement la jeune femme en devenir. Son père revenait de temps à autres, entre ses contrats, pour s’assurer du bien-être de son unique précieuse… pendant un temps. Le jour de son 16e anniversaire fut le dernier qu'il passa en sa compagnie, après l'avoir informé qu'il retournait auprès du Clan, et promettant de continuer de la revoir tout de même, ce qui n'arriva jamais. Oh, Khanrell tenta bien de se convaincre qu’il était seulement trop pris par ses propres combats, mais elle passa plusieurs mois sans arriver à rester attentive aux enseignements de son nouveau maître.

    Cela ralenti sa formation au point qu'il ne la libéra qu'à l'aube de ses 20 ans. Elle s'empressa de redescendre au Sud, ravie de quitter le froid du nord, et passa les semaines suivantes à errer dans toutes les baronnies sur son chemin vers la maison, offrant d'abord ses connaissances d'alchimiste aux nécessiteux sur son passage, puis peu à peu laissa sur ses traces la reconnaissance de ses qualités d'assassin. L'avantage avec ses services, c'est qu'il ne restait jamais de corps... juste des cendres. Le caractère de Khanrell c'était intensifier sans la présence de son paternel, le seul ayant réussi à la faire raisonner, et elle avait si bien mené la vie bien dure son maître qu'elle ne s'était toujours pas assagit dans sa folie flamboyante. Bientôt, elle repris la direction du compté d'Emerald, puisqu'il lui tardait de reprendre le chemin de l’aventure, retrouver son Fiercastel natal et son père, lui prouver qu'elle réussirait dans ce pour quoi elle avait été préparée toute sa vie. Et ce peu importe ce qu’en avait pensé, et en pensait toujours, le reste de son Clan.

    À pied, ses maigres effets personnels dans un sac fourre-tout passé en bandoulière sur son épaule, la jeune femme s’était aventurée seule, à la recherche des siens, mais surtout de travail. Elle dût s'entraîner fort sur la route, sachant qu'elle avait manqué de discipline physique au cours des années passées en compagnie de Zackeriel. Toutefois, comme son plaisir ardant d’enfant de mettre le feu ne s’était pas éteint avec les années, elle utilisait plus souvent cette arme fabuleuses que ses lames. Qu’à cela ne tienne, la jeune Fëanor réussit, peu à peu, à être connue dans le domaine sous l'agréable pseudonyme de «Rose enflammée» qu'utilisait jadis son père. On lui confiait de plus en plus souvent de petites besognes à la hauteur de ses maigres talents, jusqu’à ce qu’elle soit enfin assez forte pour être considérée comme une véritable assassin. 

    Forte… ou plutôt rusée. Quelle que soit la victime, Khanrell refusait toujours d’abandonner, et toute les méthodes étaient viables pour parvenir à ses fins. Zackeriel ne lui avait pas seulement enseigné les potions, mais aussi la séduction, car ce ne serait que par elle, lui précisait-il, qu'une petite femme telle qu'elle pourrait arriver à armes égales contre une montagne de muscles. C'est avec son maître que Fëanor brisa la frontière entre l’adolescente et l’adulte, découvrant avec émerveillement ce à quoi ses charmes et sa chaire pouvaient servir.

    Il ne fallu pas beaucoup de temps à la jeune tueuse à gages pour comprendre qu'il avait raison, bien sûr, et ne s'en formalisa pas. Khanrell avait toujours sus qu’il lui faudrait manipuler et ruser pour parvenir à ses fins, comme le lui avait enseigné son père, discrétion et persuasion, mais cette option-là, on ne la lui avait pas fait briller. Or, elle était beaucoup plus simple. Face à un homme du triple de son poids, elle pouvait toujours essayer de percer sa défense grâce à sa finesse et sa rapidité, mais c’était si facile de travailler autrement. Ses victimes mourraient avant d'avoir compris ce qui se passait, car elle les bernait si bien de sa beauté sauvage qu’ils tombaient vulnérables entre ses mains. Douce comme les pétales d’une rose, elle brûlait soudainement tel le feu, s’allumait entre leurs mains avides, avant finalement de devenir tranchante comme les épines. De la gorge ainsi ouverte s’échappait un sang chaud qui éclaboussait les cuisses immaculées de l’assassin, toujours perchée au-dessus du corps nu de sa proie. Un sourire sadique aux lèvres, Fëanor se glissait hors de l’étreinte morbide, mettait le feu à la scène lugubre et y abandonnait une rose en guise de signature. Puis elle empochait sa paie, ravie de s’être bien amusée, en bonus. 

    ******

    Khanrell ne retrouva finalement jamais son Clan, du moins pas vivant. Sa progression avait été ralentie par la Peste qui avait frappé l'ensemble du territoire d'Eurate. Ce fut ses talents en confections de remèdes qui furent mis à l'épreuve dans les mois que dura l'épidémie, bien que la plupart du temps, elle ne pouvait rien contre les malades, déjà trop affligés. Lorsqu'elle regagna enfin le sud de Fiercastel, où se cachait le Clan de toutes représentations de la loi, elle ne trouva que quelques malades tenant péniblement debout, souffrant en creusant des trous pour enterrer leurs morts. Anéantie, Fëanor n'avait pas eu le cœur de vérifier la présence ou non de son père, préférant vivre dans le déni que dans le deuil, et concentra son énergie des jours suivant à offrir aux derniers malades une sépulture décente, bien qu'ils avaient été la cause de son isolement.

    Des douzaines de roses rouges furent éparpillées autour du campement minable qui n'avait plus guère la fierté d'antan, avant d'être brûlées par les bons soins de la pyromane en herbes. Les piètres abris desséchés s'embrasèrent bien vite, emportant sur son passage ce qui restait d'un peu vivant, offrant la crémation aux défunts.

    Ainsi l'histoire se terminait juste comme elle avait commencé, embaumant les roses brûlées.


    Compétences



  • Persuasion - Niveau 3

  • Subterfuge - Niveau 1

  • Discrétion - Niveau 2

  • Armes blanches (lames courtes telles que couteaux et dagues) - Niveau 2

  • Larcin (crocheter des serrures, vols de base) - Niveau 1

  • Science (Alchimie, confection de poisons et remèdes) - Niveau 3


  • Derrière l'écran



    Êtes-vous majeur ? Et vaccinée
    Avez-vous lu le règlement ? VALIDE
    Comment-êtes vous arrivé sur Les Serments d'Eurate ? J'ai vu votre pub sur Facebook Razz
    Une suggestion ? J'ai vu quelques petites erreurs de typo au cours de ma lecture du forum, je le signale à qui ?
    Ce personnage est-il un DC ? Si oui, de qui ? Nope, mais ça ne saurait tarder.




    Re: Khanrell Fëanor ─ Jeu 20 Déc - 7:59
    Courage de Nera
      Courage de Nera
      Duc
      Bonjour et bienvenue sur Eurate,

      J'ai hâte de voir l histoire de ton personnage. ^^
      Pour les erreurs de typo, n'hésite pas à me mp.
      Merci.

      Re: Khanrell Fëanor ─ Jeu 20 Déc - 8:13
      Ravasz Bátor
        Ravasz Bátor
        Baron
        Bienvenue, méprisable meurtrière ! Very Happy


        Re: Khanrell Fëanor ─ Jeu 20 Déc - 14:43
        Kira de Casteldragon
          Kira de Casteldragon
          Comtesse
          Bienvenue à toi, rouquine ^^



           
          Re: Khanrell Fëanor ─ Ven 21 Déc - 13:27
          Anonymous
            Invité
            Invité
            TERMINÉE!

            J'espère que vous allez aimer et que je suis pas à côté de la plaque XD
            Re: Khanrell Fëanor ─ Sam 22 Déc - 19:04
            Chroniqueur Impérial
              Chroniqueur Impérial

              Présentation


              Bien le bonjour amie Khanrell,

              Voila une fiche pour le moins enflammée. Un seul petit détail serait a changer pour ensuite être validée.
              Ton personnage étant humain, la couleur rouge pour les yeux, si nous avons bien compris, n'est pas réaliste.
              Les yeux marron on la particularité de passer par plusieurs ton d'orangé et pourraient mieux correspondre à ta description et faire plus naturel.

              Une fois ceci changé nous seront heureux de laisser ton personnage découvrir Eurate.

              Amicalement le staff.

              Re: Khanrell Fëanor ─ Dim 23 Déc - 0:27
              Anonymous
                Invité
                Invité
                Merci!

                J'ai modifié dans mon physique Wink je corrigerai mes avatars fautifs demain ou lundi Very Happy
                Re: Khanrell Fëanor ─ Mer 26 Déc - 18:30
                Chroniqueur Impérial
                  Chroniqueur Impérial

                  Validé !!


                  Félicitation !

                  Te voici à présent validé aussi je te souhaite officiellement la bienvenue sur Eurate. Tu vas donc pouvoir rejoindre le groupe de la pègre et je vais t’inviter dès à présent à :

                  ■ Te créer un carnet d'aventures afin d’avoir un suivi de tes rps.
                  ■ Aller lire les différentes demandes de RP pour trouver des partenaires de jeu.
                  ■ Poster un sujet dans les correspondances. C’est ici que les autres joueurs pourront t’envoyer des courriers en restant dans du roleplay.
                  ■ Suivre l'arrivée de nouvelles quêtes disponibles afin de rejoindre d’autres joueurs en ayant déjà un but précis.


                  N'oublie pas de voter pour nous aider à promouvoir le forum en échange de récompenses (tu peux retrouver les 5 boutons de vote à la fin de la page d'accueil) et surtout, amuse toi bien !

                  Re: Khanrell Fëanor ─
                    Contenu sponsorisé